Démarches environnementales

La municipalité a organisé jeudi 17 février 2022 une réunion publique sur le thème de la nature et de l’environnement afin de répertorier et d’analyser les suggestions des habitants pour une commune plus verte. « Bellenaves souhaite s’engager dans une démarche qualité environnementale ; nous souhaitons qu’à travers cette réunion participative, chacun trouve sa place et puisse agir dans un intérêt commun », explique Nicole Hauchart, maire.

141 idées ont été proposées, réparties sur les thématiques suivantes : biodiversité et  revégétalisation avec plantation de haies et d’arbres ; économie d’énergie, développement des énergies vertes et préservation de l’eau ; troc et jardin partagé ; actions de sensibilisation à l’environnement ; covoiturage et transports doux ; préservation de la forêt ; réduction des déchets et recyclage ; agriculture et limitation des pesticides ; problématique du rapport chasseur-promeneur.

Cette réunion a suscité beaucoup d’envie et d’enthousiasme ; les participants se sont chacun inscrits sur une ou plusieurs thématiques afin de constituer des groupes de travail et d’œuvrer ensuite plus concrètement pour leur commune, aux côtés de l’équipe municipale. Les groupes de travail sont en cours de création ; vous pouvez prendre contact avec la mairie pour rejoindre l’un d’entre eux.

Interview du 17/02/2022 par Radio Coquelicot https://www.facebook.com/radiocoquelicot/videos/3101490000139252

Réunion de lancement environnement
réunion de lancement "environnement"
Réunion de lancement environnement

Quelques actions concrètes et labels ont déjà mis en place :

Label TERRE SAINE, Zéro Pesticides

Depuis 2013 déjà, la municipalité a prôné l’entretien des espaces verts sans aucun pesticide ce qui nous a permis d’obtenir le label  « Terre saine, communes sans pesticides ». Nous avons ainsi choisi d’enherber en partie le cimetière, plutôt que désherber chimiquement entre les tombes.

Cette nouvelle façon de procéder sans pesticides vise à ne plus contaminer les nappes d’eau destinées à l’usage domestique, mais également à l’usage industriel. Une telle volonté apporte une qualité de vie pour la collectivité et assure une économie appréciable au niveau communal.

Depuis le 1er janvier 2019, l’achat, l’usage et le stockage de produits phytopharmaceutiques sont fortement réglementés. Vous devez vous s’assurer que le produit que vous achetez est autorisé dans un jardin. Vous pouvez rapporter vos produits non autorisés en déchetterie.

Un fauchage raisonné 

Les tontes effectuées par les agents communaux sont suffisamment espacées pour que la biodiversité ait le temps de se développer voire de se régénérer. Au Puy de Mamin où se trouve la statue de la Vierge surplombant Bellenaves, du mille-pertuis, de l’origan et de ravissantes orchidées sauvages ont récemment réinvestis les lieux grâce à la fauche tardive.

Réduction des déchets

Un composteur à la cantine scolaire

Sensible à la réduction des déchets, la municipalité a demandé au Sictom Sud Allier d’installer un composteur à la cantine scolaire.

Karine, ambassadrice du tri et de la prévention des déchets au Sictom Sud Allier, s’est rendue à l’école au printemps 2021 pour installer le composteur et le bac à broyat. Elle a également formé le personnel de cantine, Cathy Soupizet et Stéphanie Olivier, aux règles d’or du compostage : varier les apports, maintenir l’humidité, aérer pour donner de l’oxygène aux bactéries. Le personnel a très bien accueilli cette démarche et se sait épauler si besoin par leurs collègues David Raynaud et David Chazalmartin, agents municipaux, tous deux Guide-composteur.

Un composteur partagé en centre-bourg

A l’automne 2021, à l’occasion de la Semaine Européenne de réduction des déchets et en partenariat avec la municipalité, le Sictom Sud Allier est venu installer un composteur pour les habitants du centre-bourg sur le parking derrière l’église. Un bac de broyat est à votre disposition juste à côté du composteur. «Il vous permettra d’apporter une poignée de matière sèche, indispensable après chaque dépôt de matières organiques, pour réussir son compost. Dans le composteur, vous pourrez déposer : épluchures, reste de nourriture, mais aussi essuie-tout, mouchoirs en papier, cartons à pizza souillés. Pour ne pas attirer les nuisibles, on évitera de déposer les restes de viande et poisson dans ce composteur partagé ; en revanche, c’est possible chez vous dans votre propre composteur.», expliquait Karine, animatrice du Sictom.

Du côté des établissements publics, les cuisines du Hameau de l’Amitié (CCAS), du collège, du Vert Plateau ainsi que le camping municipal étaient déjà équipés d’un composteur ; il ne manquait plus que la cantine de l’école. Chez les particuliers, les demandes de composteur ne cessent d’augmenter

En partant des données nationales, il estime « à 85 kg par habitant et par an la quantité de déchets qui pourraient être compostés, soit 1/3 de la production d’ordures ménagères. A l’échelle des 149 communes du Sictom Sud Allier, cela représenterait une économie d’un peu plus de 3 millions d’euros d’incinération ! ».

Pratique : Réservez votre composteur auprès du Sictom au 04.70.45.51.67 ou contact@sictom-sud-allier.fr.

Nous estimons la quantité de déchets qui pourraient être compostés à 85 kg par habitant et par an , soit 1/3 de la production d'ordures ménagères. A l'échelle des 149 communes du Sictom Sud Allier, cela représenterait une économie d'un peu plus de 3 millions d'euros d'incinération !

Sictom Sud Allier

Le paillage des jardins

L’entreprise Bellenavoise Le Tavaillon de l’Allier met à disposition de la commune et du public des sciures, copeaux et écorces de châtaignier pour le paillage des jardins. Une technique qui permet de réduire considérablement l’arrosage.  

Une ressourcerie

La municipalité participe au développement de la boutique solidaire de l’association Picus recycle et plus qui propose une friperie avec des vêtements de seconde main en bon état, de la vaisselle, des objets de décoration, des bijoux. En partenariat avec la municipalité, l’association projette de créer une ressourcerie-recyclerie dans la grange Rue Traversière (bâtiment à réhabiliter).

Récup’ des bouchons !

Deux points de collecte sont situés dans le hall de la mairie et à la boucherie pour le compte de l’association France Cancer. Nous récupérons ainsi les bouchons de lièges, mais aussi les bouchons type plastique, les capsules et muselets de bouteille de champagne et cidre. 

Economie d’énergie : vers une réduction de l’éclairage public ?

Nous étudions la possibilité de réduire le temps d’éclairage public en passant l’extinction de 22h à 6h au lieu de 0h à 6h actuellement.
Cette proposition représentera une économie de 2000 € HT/an et une réduction importante de la pollution lumineuse qui sera bénéfique pour la biodiversité et un meilleur sommeil des habitants.

Ambroisie, soyons vigilants !

Les particuliers, les agriculteurs, les gestionnaires des domaines publics sont tenus d’empêcher la floraison de l’ambroisie sur les terrains dont ils sont responsables. L’élimination des plants d’ambroisie doit se faire avant le mois d’août et donc avant la pollinisation. 

Les grains de pollen se comptent en milliards et peuvent être dispersés dans un rayon de 100 km en fonction du vent.

L’impact sanitaire est très important et nous savons que les frais de santé pour le traitement des allergies à l’ambroisie à presque doublé passant de 20 à 42 millions d’euros en région Auvergne Rhône alpes où 6 à 12 % de la population est estimée allergique.

Comme chaque année les référents de la commune de Bellenaves sont conviés par la Fredon Auvergne pour faire le point des actions menées. Nous rencontrons des référents d’autres communes et cette rencontre est toujours très intéressante en termes d’échanges d’expériences.

Les actions préventives sont très importantes pour la gestion de l’ambroisie et nous devons absolument les favoriser.

David Raynaud et David Chazalmartin (agents communaux) sont nommés référents Ambroisie. Nous les remercions pour leur vigilance.

En partenariat avec Val Limagne, une rencontre agriculteurs / élus aura lieu à l’automne, après les gros travaux agricoles, sur l’ambroisie et autres invasifs

Contact Démarches environnementales
Stéphanie BRUZZESE. Mairie – 1, Grande rue – 03330 Bellenaves. Tél. 04 70 58 39 75.

Aller au contenu principal